Exposition J. ALBERTINI ET YENCO FUSELLA

 

MONIQUE IENCO-FUSELLA 

« …Illustre Femme Corse Plasticienne à la polarité masculine, tend ses connaissances artistiques au but d'atteindre la sagesse, clé ultime. Ses huiles diffusent de rassurants rayons porteurs de vie, signification positive, délicatesse du bon goût de l'harmonie. Les nuances de ses teintes sombres au clair privilège des couleurs pures, élaborent l’essentiel, le serein et l’émouvant impressionnisme de sa peinture... »  C.Jarecki

 « …Une véritable ode à la femme se déclinant sous des tons chatoyants et lumineux propres à l’artiste. Longtemps Monique Yenco Fusella s’est consacrée à un style « figuratif contemporain » avec des paysages et des horizons insulaires, aujourd’hui sa sensibilité a naturellement évolué et s’exprime à travers des œuvres inspirées de rencontres. Cependant, les natures mortes et les coquelicots, sa fleur de prédilection sont toujours présents dans son jardin secret.

Toujours en recherche de nouvelles techniques, ses huiles nues s’habillent dorénavant de matières et de couleurs plus éclatantes explorant la gamme des tons feux. Applications, collages et écritures enrichissent sa palette comme l’aboutissement de vingt cinq années d’apprentissage.

Monique Yenco Fusella a découvert sa passion pour la peinture très jeune. A seulement 14 ans, elle peint sa première toile. Encouragée par des professionnels elle décide alors de poursuivre ses études dans la filière « Arts Plastiques » du lycée de Bastia.

Sa première exposition au théâtre de Bastia sera un véritable succès jamais démenti. Ainsi, de Bastia à la citadelle de Calvi, des galeries de Marseille à celles de Paris en passant par Monaco, de Chicago à Munich, son talent n’a cessé de s’affirmer au fil des ans. Une véritable ascension jalonnée d’expositions et de prix.. »K.Filippi

Je suis née pour être artiste. Très jeune, je me suis orientée vers les études artistiques, j’ai beaucoup appris en observant les maîtres anciens, dans les musées et les livres.

Mes premières toiles réalisées  à l’huile se sont enrichies au fil du temps de nouvelles matières, collages,  écritures,  pigments et de nouveaux outils : couteau,  color shaper… avec toujours une prédilection pour la  lumière et les couleurs fortes.

Ma passion grandissante m’a amenée naturellement à la sculpture d’argile transformée en bronze patinée par moi-même.

Tout m’inspire cela ne dépend que du moment, je veux avant tout transmettre une émotion.

Créer me rend vivante, c’est une thérapie, une hygiène de vie.

Ma démarche est purement intuitive.

 Souvent je fais la révolution dans mon tableau,  je détruis,  je reconstruis et je laisse parler mon inconscient.

Mon style est qualifié de « figuratif contemporain ou libre ».

 

 JACQUELINE ALBERTINI

Elle a étudié le dessin et la peinture à l’école des Beaux-Arts de Caen.

Elle a exposé de nombreuses fois en Corse : à Bastia à la Galerie Bosdure, à ajaccio à « La Galerie » ainsi qu’à Calvi dans le cadre des rencontres d’art contemporain.

Lauréate du Grand prix International d’Aix en Provence, médaille d’or de la ville de Pernes Les Fontaines, 1er prix du salon d’Arles, prix du Public des salons de Canet et du Boulou.

Cette artiste qui ne cesse de s’émouvoir devant les merveilles de la nature, la sublime, à travers sa peinture, par des contrastes et une lumières mystérieuse.